carte france nos hotels

Nos hôtels & restaurants
 
 
 
1



Château d'Artigny au Sud de Tours 4



Château d'Isenbourg près de Colmar
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant l'Origan arrow rougeRestaurant Les Tommeries
2



Le Choiseul à Amboise 5



Château de Gilly en Bourgogne
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant le 36 arrow rougeRestaurant Le Clos Prieur
3



Château de l'Ile à Strasbourg 6



Château de Divonne près de Genève
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant Le Winstub & Gourmet arrow rougeRestaurant Le Vendôme

Château de l'Ile : historique

Plusieurs châteaux furent érigés à Ostwald. Le premier, construit en 1226 fut rapidement détruit. Des deux autres bâtis au XVIIe siècle, il ne subsiste aujourd'hui que le Château de l'Ile, qui doit certainement sa conservation à la restauration effectuée en 1891 par la famille Heydt.

Chronologie (cliquez sur les dates) :

XVIIe siècle

Plusieurs châteaux

Plusieurs châteaux furent érigés à Ostwald. Le premier, construit en 1226 fut rapidement détruit. Des deux autres bâtis au XVIIe siècle, il ne subsiste aujourd'hui que le Château de l'Ile, qui doit certainement sa conservation à la restauration effectuée en 1891 par la famille Heydt.
1918

Les thés du château

En 1918, Jean Antoine Darbois acheta le château pour y résider. Plus tard, son fils René, passionné de médecines douces, y lança son entreprise : "Les thés du Château de l'Ile". En face du château, il avait fait bâtir de vastes hangars pour y entreposer les plantes nécessaires à la confection de ses tisanes. Mais les bombardements de 1944 détruisirent sept tonnes de matières premières, entraînant le déclin, puis la fermeture de l'entreprise à la fin des années soixante.
1970

Les promoteurs aux aguets

Aux portes de Strasbourg, dans la paisible bourgade d'Ostwald, les promoteurs sont aux aguets en ces années soixante-dix. Ils convoitent le château de la commune si joliment cerné par les eaux vives de l'Ill ainsi que par celles de sa dérivation : la petite Ill. A l'abandon, l'édifice se dégrade inexorablement car la municipalité s'oppose à la construction d'immeubles ou de pavillons en série sur ce site unique, berceau de la commune.
1991

Achat par les Grandes Etapes Françaises

Averti de la mise en vente , Pierre Traversac, fils aîné de René Traversac le fondateur des Grandes Etapes Françaises, se rend sur place. Il est enthousiasmé par le site exceptionnel mais tout à fait conscient de l'immense chantier en perspective : restaurer le château en piteux état et l'agrandir par une construction harmonieuse. Il relève le défi et achète en 1991.
1994

Ouverture du château-hôtel

Après deux ans de travaux, des maisons typiques de village alsacien encadrent maintenant le pimpant château, remplaçant les vieux hangars voués à la production de tisanes médicinales. L'ensemble est coquet et accueillant et l'ouverture de ce dixième maillon des Grandes Etapes Françaises a lieu le 28 avril 1994.

 

Haut