carte france nos hotels

Nos hôtels & restaurants
 
 
 
1



Château d'Artigny au Sud de Tours 4



Château d'Isenbourg près de Colmar
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant l'Origan arrow rougeRestaurant Les Tommeries
2



Le Choiseul à Amboise 5



Château de Gilly en Bourgogne
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant le 36 arrow rougeRestaurant Le Clos Prieur
3



Château de l'Ile à Strasbourg 6



Château de Divonne près de Genève
arrow rougePrésentation de l'hôtel arrow rougePrésentation de l'hôtel
arrow rougeRestaurant Le Winstub & Gourmet arrow rougeRestaurant Le Vendôme

Château de Divonne : historique

La première maison forte érigée au début du XIe siècle fut brûlée et démantelée au XVème, pendant l'occupation bernoise. Il n'en reste que la poterne que vous ne pouvez manquer de voir sur la gauche en entrant dans la propriété.

Chronologie (cliquez sur les dates) :

1765

Restauration du château

Relevé hâtivement par les Savoyards, le château de Divonne fut à nouveau détruit par les Genevois en 1590. Négligé, délabré... jusqu'au jour où Jeanne-Françoise appartenant à la famille des "Gingins", Seigneurs de Divonne depuis le XIVe siècle, épousa Gilbert de La-Forest en 1650, car c'est l'un de leurs descendants, Claude-Antoine de La-Forest, qui fit convenablement restaurer l'édifice entre 1765 et 1770.
Révolution Française

Classé "bien national"

Mais à la Révolution Française, le château est déclaré "bien national" et passe de main en main jusqu'à ce qu'en 1825, sous la Restauration, le Comte Louis-Marie-François de La-Forest-Divonne puisse le racheter. Dans le hall d'entrée trône encore aujourd'hui un grand portrait du roi Charles X grâce à l'aide duquel le château a pu revenir dans la famille La-Forest.
1860

Agrandissement

Le château ne s'est agrandi qu'à partir de 1860, quand l'architecte Walter Destailleur mit en valeur la symétrie des façades en flanquant le bâtiment central de deux ailes carrées pour donner à l'ensemble un bel équilibre. Pour faire face aux frais d’entretien d’une pareille demeure, les descendants durent vendre une partie du domaine.
1944

Transformé en infirmerie

Il fut réquisitionné pour être transformé en infirmerie pendant la seconde guerre mondiale. Marcel Anthonioz, député maire de la ville de Divonne et ministre du tourisme loua ensuite le château afin de le transformer en hôtel-restaurant saisonnier. Après sa mort en 1976, le fonds de l'hôtellerie qu'il avait cédé à la commune fut exploité par la municipalité.
1984

Achat du fond de commerce

Après quelques années prospères, l’hôtel connut de grandes difficultés de gestion. C’est alors qu’intervient René Traversac, fondateur des Grandes Etapes Françaises. Attiré par la situation exceptionnelle de ce beau château situé sur un promontoire à deux pas de Genève et de la sortie d’autoroute, il accepte la proposition de la municipalité de la ville de Divonne : il rachète le fonds de commerce du château-hôtel (les murs appartenant au Comte François-Paul de la Forest-Divonne) pour un franc symbolique le 29 mars 1984 et un loyer sera payé à monsieur le Comte.
Haut